France Gauthier | L’HYGIÈNE ÉNERGÉTIQUE
17116
post-template-default,single,single-post,postid-17116,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

L’HYGIÈNE ÉNERGÉTIQUE

L’HYGIÈNE ÉNERGÉTIQUE

J’ai mentionné dans mon dernier infomaître que si je n’avais pas instauré une routine d’hygiène énergétique quotidienne dans ma vie, je serais sans doute devenue folle il y a longtemps! Je tenais donc à revenir sur cette notion d’hygiène énergétique, qui consiste à nettoyer nos corps énergétiques tout comme nous lavons notre corps physique, pour l’expliquer plus en profondeur et peut-être vous donner l’élan de l’ajouter à votre routine.

En premier lieu, sachez que je n’ai rien inventé. J’ai été coachée depuis des années à prendre soin de mes corps énergétiques, entre autres parce que j’enseigne devant de grands groupes. En fait, si je ne place pas mon intention de m’élever en conscience et de filtrer ce qui est dirigé vers moi,  je peux devenir totalement « poreuse » à l’énergie du groupe et de certains individus qui seraient souffrants ou désalignés au moment où je les rencontre.

En 2011, j’ai sombré après une conférence devant 300 personnes à Drummondville. À cette époque, mon amie Anne-Marie canalisait, en état altéré, des énergies de haute vibration qui m’avaient conseillée de me faire un petit rituel de quelques minutes avant chacune de mes activités, simplement pour élever ma fréquence et devenir en quelque sorte « immunisée » à toute influence extérieure.

Quand je travaillais avec mon ami Pierre Lessard, pour écrire LE MAÎTRE EN SOI et TOUT SE JOUE À CHAQUE INSTANT, le Maître St-Germain m’avait enseigné à élever ma fréquence, notamment pour aller expliquer ce que nous faisons devant les médias, question de ne pas tomber en réaction aux questions parfois pernicieuses de certains interviewers. À ce jour, je prends encore quelques minutes avant de donner une entrevue pour me center et élever mon champ vibratoire et rester aligner avec ma vérité, ce qui me permet de ne pas réagir aux questions, mais plutôt d’agir avec amour et compassion.

Cela dit, tous les matins, je pratique la même routine énergétique avant la méditation, en mélangeant des techniques transmises par tous les maîtres qui ont croisé mon chemin depuis 12 ans. Les gestes, les paroles que je me répète intérieurement et les visualisations n’ont en soi aucune importance, c’est avant tout une question d’intention. Alors, quelle est cette intention? Celle de se purifier, d’élargir notre champ de conscience et de reconnaître le maître en soi, celui qui vibre sur la fréquence de la joie, de la paix et de l’amour inconditionnel. Pour ce faire, il suffit de prendre le temps de ressentir totalement notre corps physique, puis de s’encrer à la Terre et à la Source, les deux pôles énergétiques qui nous permettent de vivre une expérience dans un corps de matière sur la planète. Une fois conscient de la connexion avec l’énergie tellurique et cosmique, on peut simplement voir une pluie de lumière provenant de la Source qui nettoie chacun de nos corps subtils tout en remerciant l’énergie de la Terre de les nourrir et les harmoniser. Puis, par notre intention, on peut visualiser une forme d’écran de notre choix pour se soustraire aux influences extérieures, telles les ondes électromagnétiques et les égrégores (concentrés d’énergies lourdes) de toutes sortes. Votre demande sera entendue, peu importe ce que vous faites. Et si vous souhaitez le vivre avec un guide, je vous convie à vous abonner aux enseignements de la Pleine Lune de Pierre Lessard en cliquant sur  http://rayonviolet.com/activites-et-formations/prisma-enseignement-continu-mensuel. Avant chaque enseignement mensuel, Pierre invite les participants à le suivre dans un rituel de nettoyage des corps et d’élévation vibratoire.

Puisque je suis un « expérienceur » et que je transmets ce que je comprends de la Vie après en avoir fait l’expérience, je peux affirmer que si je ne pratique pas une forme d’hygiène énergétique tous les jours, j’en paie le prix fort. Par exemple, j’ai tenté de d’y échapper pendant la période de déménagement de la ferme cet été, et en très peu de temps je me suis sentie submergée par l’intensité énergétique ambiante qui s’ajoutait au poids des obligations du moment.

Je ne cesse de répéter que l’intensité actuelle ne va pas s’atténuer. Alors, pour ne pas être trop bousculés par cette nouvelle réalité, l’hygiène énergétique s’impose pour nous tous, en commençant par les plus sensibles!