France Gauthier | LA GRATITUDE
17601
post-template-default,single,single-post,postid-17601,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-16.6,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

LA GRATITUDE

LA GRATITUDE

La gratitude n’est pas qu’un sentiment noble ou une forme-pensée de reconnaissance universelle réservée à une clique d’ésotériques un peu fleur bleue qui remercient l’Univers, la Terre ou l’humanité de simplement exister. Non, la gratitude est avant tout une fréquence qui nous élève. Pour nous amener où? Directement en 5ème dimension!

J’ai longtemps cherché à comprendre cette fameuse 5ème dimension dont parlent les maîtres. Je l’ai d’abord cherché à l’extérieur de moi pour accéder au pur amour et à la  pure compassion. Puis j’ai compris qu’il s’agissait d’un état intérieur. Un état que nous avons tous touché à un moment ou un autre, quand par exemple, en contemplant un paysage ou en regardant un enfant jouer, nous sommes entrés quelques secondes dans cet espace que seules la joie profonde et la paix peuvent habiter.

J’ai notamment ressenti cette plénitude à la naissance de mes enfants, mais aussi à la mort de mon amie Anne-Marie, et à plusieurs autres moments bénis, de connexion à la nature ou en présence de personnes unies par les mêmes valeurs. Le défi, c’est de maintenir cette fréquence de 5ème dimension de plus en plus longtemps, sans se laisser distraire par les contrariétés du quotidien. Ce qu’aucun être humain que je connaisse n’arrive encore à faire sur cette planète, mais qu’un nombre toujours grandissant de personnes sur un chemin d’éveil cherchent à créer de façon plus permanente dans leur vie.

Pour y arriver, il y a autant d’avenues qu’il y a d’êtres humains. Une des voies rapides vers cette ultime maîtrise, je vous le rappelle, est l’émerveillement. S’émerveiller, de tout, pour tout et en tout temps, en choisissant de placer notre regard sur le beau et le grand, nous donne accès à l’autoroute vers le réel bonheur. Et la gratitude est une des clés vers ce highway!

Remercier, même quand la Vie semble nous avoir fait une jambette, recadre nos états intérieurs à la verticale. Je le fais entres autres tous les matins, avant de répondre à un questionnement en écriture inspirée, justement parce que j’ai constaté le changement de fréquence dans mon corps. On est loin ici de pensée magique. Il y a un véritable effet physique, perceptible avec le temps, à choisir consciemment l’état de gratitude.

Bien sûr que je me dois d’adresser la tristesse lorsqu’elle remonte. Et je me permets de ressentir toute la lourdeur au niveau de ma poitrine quand la colère ou l’impatience envahissent mon espace intérieur. Parce que prendre le temps de vivre totalement l’émotion et d’écouter ce qu’elle veut me dire me permet d’évoluer. Et avant de la laisser partir, je la remercie d’être passée pour me transmettre la sagesse qui se trouvait juste derrière.

La gratitude a un pouvoir infini d’élévation et de guérison. On peut remercier pour toutes les situations vécues, exaltantes ou éprouvantes, parce qu’elles nous rapprochent du maître en soi. Et plus on remercie, plus on s’émerveille. Voyez-vous le cercle lumineux qui joue ici en notre faveur?

Un jour, je me suis dit que si j’avais l’énergie d’entretenir des cercles vicieux épuisants dans ma vie, je pouvais sans doute utiliser la même énergie pour inverser la vapeur et nourrir des cercles vertueux, non? Ça commande un peu de pratique et une certaine dose de vigilance pour ne pas se faire prendre à entretenir inconsciemment des états auto-destructeurs, mais comme cela est gratifiant!

Allez, à vous maintenant de créer votre propre rituel de gratitude, en commençant par vous remercier vous-même d’avancer sur ce chemin d’éveil avec courage et conviction.