LA NATURE GUÉRISSEUSE
17853
post-template-default,single,single-post,postid-17853,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

LA NATURE GUÉRISSEUSE

LA NATURE GUÉRISSEUSE

 

Quand la Vie nous prend par surprise, qu’elle nous tire le tapis sous les pieds et nous fait trébucher, il y a un endroit où on peut toujours trouver l’Amour inconditionnel et la paix d’esprit nécessaire à notre guérison : la Nature.

C’est pas juste moi qui le dit, mais de nombreuses études qui tendent à prouver les bénéfices du contact avec la forêt pour soigner tous nos petits et grands maux. J’ai pu le confirmer à nouveau dans les derniers mois, alors que je traversais une période initiatique qui m’a bousculée de façon intense et inattendue. Mon premier réflexe a été d’aller marcher en forêt au moins une heure tous les jours avec mon chien pour retrouver un peu de calme et de sérénité. Chaque escapade m’a permis de retoucher à mon centre et d’y voir plus clair, pour mieux affronter la suite des événements. Chaque rencontre consciente avec les éléments de la nature, tant les arbres que les oiseaux et animaux sauvages qui l’habitent, m’a fourni la force de reprendre mon équilibre. Chaque merci à cette nature abondante m’a ramenée à la verticale, alignée avec qui Je Suis, me sortant du coup de mon mental hyperactif qui cherche des solutions à tout prix, alors qu’il n’y a souvent rien d’autre à faire que d’accepter ce qui EST!

Le Shinrin-yoku, une pratique thérapeutique connue des Japonais depuis les années 80 et qui commence à se répandre chez nous, est une bonne façon de s’initier aux bienfaits de la nature. Cet art consiste à s’imprégner consciemment de l’énergie de la forêt, notamment par une marche lente, à l’affût de nos sens. C’est une façon simple de prendre un bain de forêt afin de profiter de l’effet relaxant de certaines molécules, appelées phytoncides, qui sont diffusées par la végétation. Ce n’est donc pas une affaire d’ésotériques un peu fleur bleue, mais bien une science qui permet aussi de booster notre système immunitaire tout en offrant à l’esprit un espace pour se calmer.

En vivant tous entassés dans de grandes cités, depuis l’avènement de l’ère industrielle, nous nous sommes complètement déshumanisés. Nous avons perdu le contact que nos ancêtres entretenaient naturellement avec la forêt, tant avec sa végétation que sa faune. S’il est devenu normal de ne plus vivre en symbiose avec la nature, ce n’est certes pas naturel pour autant. Le simple fait de reconnecter consciemment avec les éléments de la nature offre au corps une occasion de se régénérer, et au mental, un espace pour faire le vide. J’ai été en mesure de le constater plus d’une fois, et la magie qui opère quand on prend réellement le temps de connecter avec la sagesse de la nature est inestimable. Toucher un arbre, s’arrêter pour observer les épines d’un conifère, humer un parfum de fleur en été, écouter siffler le vent dans les branches ou le chant d’un oiseau… nous ramènent instantanément dans la Présence. Si on considère que la Présence (ou le fameux « moment présent ») est synonyme de joie et de paix, on peut facilement en déduire que c’est aussi une façon accessible et gratuite de retrouver un état d’être qui favorise la guérison, qu’elle soit physique ou psychique.

J’ai choisi de vivre dans la nature depuis plusieurs années pour me faciliter ce contact avec la nature, mais les arbres sont abondants dans tous les parcs des grandes villes également. Il n’y a donc pas d’excuse pour ne pas se connecter à la nature quand on a besoin qu’elle nous transmette sa sagesse infinie. Et chaque fois qu’on lui demande, elle le fait.

Suffit ensuite d’écouter ce qu’elle a à nous enseigner.